• C.H.I.T.S : La nouvelle dimension d’un monde plus hospitalier…

    Aujourd’hui, plus de 80 métiers répartis dans 70 services se côtoient au sein du Centre Hospitalier Intercommunal Toulon – La Seyne-sur-Mer (C.H.I.T.S) , véritable ville dans la ville. Au cours de ces dernières années, les besoins en matière de santé publique ont profondément évolué aussi bien au niveau de la qualité de la prise en charge, de la sécurité des soins ou encore du confort des malades. Face à ce constat, l’organisation du C.H.I.T.S. a été repensée autour du patient, du consultant et du visiteur afin d’apporter des réponses de qualité en matière de prise en charge, de sécurité, de confort et d’écoute.

  • Centre Hospitalier de Mulhouse : 10 ans, 10 projets

    Le Centre Hospitalier de Mulhouse est l’un des plus grands centres hospitaliers non-universitaires de France. L’établissement est engagé dans une vaste opération de reconstruction et de restructuration baptisée « 10 ans – 10 projets ». Cette opération doit permettre de terminer la reconstruction de l’hôpital sur le site de Moenchsberg, de finaliser le projet Émile Muller et de requalifier le site historique. À partir de ces deux grands axes, des « sous-projets » se sont déclinés afin de permettre au CH de Mulhouse et à ses équipes de se projeter vers l’avenir.

  • C.H.B.S : Projets Scorff – Kerlivio

    Le Centre Hospitalier de Bretagne Sud est l’établissement public de référence sur le territoire de santé Lorient – Hennebont – Quimperlé. Organisé en 7 pôles d’activités cliniques et médico-techniques, le CHBS a décidé d’investir pour l’avenir avec plusieurs opérations majeures. Sur Lorient, les activités médicales et chirurgicales vont être regroupées sur le site de l’Hôpital du Scorff dont la deuxième phase sera terminée en 2013. Sur Hennebont, l’objectif était de concevoir sur un site unique, une structure de proximité regroupant les activités gériatriques et de réadaptation jusqu’à présent réalisées dans deux bâtiments distants.

  • Nouvel hôpital de Metz : Un pôle hospitalier novateur

    En 2001, afin de remédier à l’inadéquation d’une partie de son patrimoine bâti et d’optimiser ses coûts d’exploitation, le CHR de Metz Thionville a lancé un vaste programme immobilier, avec la construction sur Metz d’un nouvel hôpital de médecine / chirurgie, l’hôpital de Mercy, et d’un nouvel hôpital « Femme-Mère-Enfant ».
    Cette opération constitue un enjeu majeur de la prise en charge sanitaire du bassin de population du nord de la Lorraine. L’ensemble des disciplines médicales et chirurgicales, jusqu’alors assurées par l’hôpital, y sera maintenu avec une capacité d’accueil étendue et un cadre de soin idéal.

    • Revue Architecture Hospitaliere

  • Juin 2012 – Editorial

    La culture, le divertissement, et le rire peuvent paraître décalés et même anecdotiques dans un établissement hospitalier face à la souffrance et la maladie. Pourtant, la culture peut contribuer à améliorer l’environnement et la qualité de vie des patients, de leur famille et des professionnels de santé. Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics ont décidé d’encourager cette démarche d’ouverture entamée par certains établissements : une convention « culture/santé » signée en 1999, un protocole de partenariat entre les ministères de la Culture et de la Santé en 2006, et une nouvelle convention « culture et santé », plus récemment en 2010, dont le dispositif s’étendait cette fois aux établissements médico-sociaux à titre expérimental.

    «Qui rit guérit…»
    Proverbe français

    Aujourd’hui, de nombreux hôpitaux insèrent la dimension culturelle dans leur projet d’établissement et développent une politique globale souvent coordonnée par un responsable culturel. Ils peuvent également faire appel aux ressources artistiques de leur région. Ainsi, depuis 2008, le Centre Hospitalier Intercommunal de Toulon – la Seyne-sur-Mer a signé un partenariat avec l’Opéra de Toulon Provence Méditerranée afin d’organiser des concerts symphoniques et des récitals lyriques, toujours très bien accueillis, au sein de ses différentes structures.

    La culture trouve donc progressivement sa place au sein des hôpitaux avec une volonté affichée des directions de promouvoir et de faciliter l’accès à ses différentes formes : peinture, danse, musique, théâtre, etc. Elle permet d’établir un lien différent entre soignants et soignés et, bien évidemment, contribue à améliorer le moral du patient. En ouvrant ainsi ses portes à la culture, l’hôpital montre tout simplement qu’il n’est pas un lieu fermé mais bien un lieu de vie ouvert sur le monde.

    Toute l’équipe d’Hospital Partenaire vous souhaite d’agréables vacances et vous donne rendez-vous à la rentrée.

    David Entibi
    Directeur de publication

  •